Soigner une cystite aiguë chronique

cystite aigue chronique

La cystite aiguë est une pathologie qui touche principalement les femmes. Néanmoins, cette maladie peut également survenir chez les hommes, notamment à compter de 65 ans. Quels sont les causes et les symptômes de cette maladie ? Comment soigner ce type d’infection urinaire ? Les antibiotiques sont-ils efficaces ?

Qu’est-ce qu’une cystite ?

La cystite est une infection banale, aiguë et chronique de la muqueuse vésicale. Elle est localisée au niveau de la vessie. Elle est sans gravité mais peut entrainer une maladie rénale grave si elle n’est pas traitée. Cette maladie est plus fréquente chez la femme du fait que les deux appareils se trouvent à proximité. Il s’agit de l’anus et du vagin. De la sorte, les bactéries peuvent remonter rapidement vers la vessie et entrainer une infection.

Un test via une bandelette permet de déterminer si un individu souffre d’une cystite ou non. Le principe est simple. Il faudrait recueillir les urines matinales et les tremper dans une bandelette. Il peut y avoir trois résultats sur deux paramètres (leucocytes et nitrites) : négatifs, douteux ou positifs. Si les deux paramètres sont positifs, la personne est atteinte d’une infection urinaire.

On distingue plusieurs types de cystite. La cystite aiguë est une infection qui se situe sur la partie basse de l’appareil urinaire. Le germe responsable est Escherichia coli. La cystite compliquée touche les personnes âgées de plus de 65 ans, les immunodéprimés, les diabétiques et les les femmes enceintes. La cystite interstitielle est rare, se manifestant par des douleurs très aigües et fréquentes au niveau de la vessie et de l’urètre. Enfin, la cystite post-coïtale survient après chaque rapport sexuel. Il faut cependant noter que le partenaire n’est pas la cause de l’infection. Pour plus d’informations sur la cystite, rendez-vous sur un site comme www.femannose.com.

Quelles sont les principales causes de la cystite ?

Chez la femme, il existe plusieurs facteurs qui peuvent favoriser la cystite. Les micro-organismes peuvent remonter facilement jusqu’à la vessie lorsque l’urètre est petit. C’est la raison pour laquelle cette pathologie est assez rare chez les hommes. L’incontinence urinaire, les rapports sexuels, le prolapsus génital et urinaire ainsi que certaines anomalies et maladies anatomiques augmentent également le risque de contracter une cystite. Enfin, les femmes enceintes et ménopausées sont plus sujettes à cette maladie.

La cystite entraîne le plus souvent une envie fréquente d’uriner et une douleur ou une sensation de brûlure lors de la miction. L’urine peut aussi changer de couleur et s’accompagner d’une odeur inhabituelle. On peut aussi ressentir des douleurs dans le bas du ventre et découvrir des traces de sang dans l’urine.

Un traitement médical est nécessaire pour traiter la cystite mais les symptômes ne disparaissent qu’après 2 ou 3 jours. Malgré l’efficacité des traitements, la cystite peut récidiver. On parle alors de cystites récidivantes ou de cystites à répétition surtout lorsque l’infection survient plus de trois fois par an. Dans ce cas précis, le médecin peut se pencher sur la recherche d’autres facteurs de risque pour soulager les symptômes.

Comment soigner une cystite aiguë chronique ?

Si le résultat du test est positif, le médecin prescrit le plus souvent des antibiotiques à dose unique ou un traitement de 5 jours successifs. En tout cas, le professionnel de la santé peut exiger un ECBU pour déterminer l’agent responsable et pour mettre en place une antibioprophylaxie en cas de récidive. Le traitement antibiotique peut durer plusieurs mois dans certaines situations. Si le médecin suspecte une anomalie, une échographie de l’appareil urinaire peut aussi être demandée. Quoi qu’il en soit, si vous êtes atteint d’une cystite chronique, il faut consulter régulièrement votre médecin pour réévaluer votre situation.

Outre les traitements médicaux, il faudrait boire abondamment dans la journée et uriner à chaque fois que le besoin se fait ressentir (toutes les 2 heures en moyenne). Après les rapports sexuels, il faudrait également uriner dans les 2 heures et si vous souffrez d’une sècheresse vaginale, utilisez un lubrifiant. Par ailleurs, portez des sous-vêtements en coton et essuyez-vous d’avant en arrière après être allé aux toilettes.

Quelles sont les solutions naturelles ?

Les antibiotiques sont très efficaces pour soigner les cystites à répétition. En revanche, il existe plusieurs remèdes naturels pour la prévention de l’infection urinaire. Les jus et les compléments alimentaires à base de canneberge permettent d’éviter les cystites récidivantes. Ce produit est connu pour ses propriétés antibactériennes. Une tisane de cranberry et de bruyère séchée empêche également la fixation des bactéries pathogènes dans l’appareil urinaire.

Une cure de probiotique peut aussi être recommandée pour augmenter l’immunité et pour restaurer la flore colique après un traitement d’antibiotique. Pour clore, pour ne pas perturber la flore bactérienne, il faut éviter l’usage de produits d’hygiène intime et bien sécher la région génitale.

Régime minceur : consulter un bon nutriotionniste à Paris
Chemise : pourquoi opter pour un modèle sur mesure ?