Comment s’assurer de toucher sa retraite complémentaire ?

retraite complémentaire

En France, l’âge légal pour arrêter de travailler et profiter de la vie en tant que retraité est de 62 ans. À cet âge, il ne s’agit plus de se lever tôt chaque matin pour aller au bureau et joindre les deux bouts. Non, il s’agit de faire une pause dans cette vie routinière et de vous récompenser pour vos années de dur labeur. En plus de la pension de base, une pension complémentaire existe pour vous apporter un confort financier supplémentaire. Ces quelques lignes vous éclaireront mieux sur ce sujet.

Ce que vous devez savoir sur la retraite complémentaire !

En France, la retraite dite « complémentaire » est un deuxième pilier de la retraite de base. En d’autres termes, elle complète le plan d’épargne retraite classique. En outre, elle est gérée par des fonds complémentaires, autres que les fonds de pension habituels et spécifiques à chaque plan. Qui peut bénéficier de ce plan d’épargne complémentaire ? Il va de soi que toute personne ayant cotisé au plan est pleinement habilitée à en bénéficier à l’âge de la retraite. Chaque versement est effectué le tout premier jour ouvrable de chaque mois. D’une manière générale, la pension de base est plafonnée à 1 714 euros bruts par mois (chiffres pour 2022). Cependant, la retraite complémentaire vous permet d’avoir un surplus qui s’ajoute à cette base. Attention, la retraite complémentaire n’est pas automatique. Le salarié doit effectuer les démarches nécessaires de son propre chef. Des fonds comme AGIPI existent à cet effet. Pour plus d’informations, veuillez vous rendre sur le site agipi.com

Le confort d’une retraite complémentaire récompense vos années de dur labeur !

Préparer sa retraite est une chose très importante pour tout salarié. En effet, pendant la période d’activité professionnelle, il pense déjà à la vie après le travail. La pension de retraite est la rémunération de base des retraités. La pension est, entre autres, la principale source de revenus pendant cette période post-travail. Mais sommes-nous à l’abri ? En effet, le coût de la vie augmente peu à peu au fil des années et il est toujours préférable d’avoir plus que d’avoir moins. Les 1 700 euros par mois suffiront-ils à répondre à vos besoins et à vous mettre à l’abri financièrement ? Saisissez l’opportunité de gagner plus le moment venu. Pensez à vos projets de retraite, à tout ce que vous aimeriez vous offrir ou faire pour vous récompenser de toutes ces années de dur labeur. N’hésitez pas à vous assurer le confort d’une retraite complémentaire.

Choisir le meilleur placement pour préparer sa retraite !

Chaque contrat proposé par les différentes compagnies d’assurance a ses propres caractéristiques. Entre autres, le complément de retraite proposé par AGIPI est un excellent placement qui permet à tout salarié de se constituer un revenu complémentaire à la retraite. En principe, le type de placement qu’ils proposent bénéficie d’un cadre fiscal tout à fait avantageux et calculera les versements de votre plan d’épargne retraite en fonction de votre revenu imposable. Dans tous les cas, ils vous offrent la possibilité d’épargner à votre rythme, c’est-à-dire que vous avez le droit de déposer à l’heure ou aussi régulièrement que vous le souhaitez, et vous pouvez également définir le montant que vous souhaitez déposer. C’est pour ces raisons que le plan d’épargne retraite de l’AGIPI est le plus apprécié par tous les particuliers, quel que soit le secteur (public ou privé). En effet, le fonctionnement du complément de retraite est simple : vous versez maintenant et vous récupérez votre investissement dans le futur. Ainsi, confier votre avenir financier au plus grand groupe d’assurance du monde comme AGIPI, c’est garantir votre retraite. Ils disposent déjà de conseils en matière d’assurance qui peuvent être adaptés à vos revenus et à votre situation professionnelle.

Les conditions pour bénéficier de la retraite complémentaire !

Afin de bénéficier de cette complémentaire retraite, la personne doit remplir certaines conditions (sinon elle ne recevra pas sa pension de retraite complémentaire). Entre autres, peut prétendre à la pension complémentaire, tout individu ;

– Ayant cessé toute activité professionnelle ( salariale ou non salariale). A l’exception des cas suivants :

  • Une personne qui bénéficie déjà d’une retraite progressive ;
  • Une personne qui bénéficie d’une dérogation spéciale pour continuer à exercer une activité rémunérée ;

– Remplissant les conditions d’âge et de carrière correspondant à sa demande ;

– Ayant fait une demande de liquidation de retraite auprès de la caisse.

Le plan d’épargne retraite est une assurance financière qui vous prépare à la vie de retraité. La retraite de base est obligatoire pour tous les salariés en France tandis que la retraite complémentaire est un plus qui vous assure une vie plus confortable. Cette dernière n’est pas obligatoire et dépend uniquement de la volonté de la personne à la percevoir. Si vous remplissez toutes les conditions, contactez la Caisse d’Epargne Retraite complémentaire pour leur envoyer votre demande de liquidation de pension.

Comment bien isoler sa toiture avec un couvreur à Vannes ?
Comment dénicher le meilleur forfait mobile ?