Le futur de la mobilité urbaine : Découvrez l’autopartage de voitures

Autopartage de voitures

Publié le : 31 juillet 20237 mins de lecture

Également connu sous le nom de « car sharing », l’autopartage est en plein essor depuis quelques années. Il faut dire que ce dispositif, qui permet de se rendre d’un point A à un point B au volant d’un véhicule qui n’est pas le sien, nous mène tout droit vers le futur de la mobilité urbaine. Mais de quoi s’agit-t-il très précisément ? Quels sont les différents types de services proposés ? Et quels sont les avantages du partage de véhicules ? Nous vous expliquons tout.

Zoom sur l’autopartage de véhicules

Réglementé par le code des transports via l’article L.1231-14, le car sharing donne la possibilité à tout usager de la route qui en fait la demande, d’utiliser un véhicule mis à disposition par un tiers. Il peut s’agir d’un particulier qui loue sa voiture personnelle ou encore d’une organisation publique ou d’un organisme privé qui mettent une flotte de véhicules à louer à la disposition de tous.

Arrivé dans l’Hexagone dès la fin des années 90, ce type de mobilité urbaine a vu le jour à l’initiative de quelques associations qui voulaient faciliter les trajets domicile-travail, des employés résidant loin des grandes villes. Leur finalité étant de leur éviter les frais inhérents à l’achat et à l’entretien d’une voiture personnelle en mettant à leur disposition des véhicules de location à moindre coût.

Cette initiative a rencontré un tel succès dès ses débuts que les pouvoirs publics ont décidé de la généraliser à l’ensemble du territoire, afin de répondre aux enjeux environnementaux et de mobilité urbaine actuels et futurs.

Aujourd’hui, l’autopartage a pris une ampleur considérable puisqu’on estime que des centaines de milliers d’usagers utilisent ce moyen de transport chaque année. Et en la matière, les profils d’utilisateurs sont variés. Notez, toutefois, qu’il s’agit encore majoritairement de citadins qui ne possèdent pas de véhicule personnel ou ne souhaitent pas utiliser le leur pour effectuer certains déplacements.

Vous souhaitez en savoir plus à ce sujet ? Alors n’hésitez pas à consulter le guide suivant : fr.getaround.com.

Quels sont les différents modes d’autopartage en France ?

Il existe trois types de partage de voitures en France : le partage entre particuliers, le partage en freefloating et le partage en boucle dans les stations :

– Le partage de voitures entre particuliers : assez rare jusqu’ici, il devient de plus en plus fréquent. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un contrat conclu entre deux particuliers. le propriétaire d’un véhicule décide de mettre son véhicule en location. La personne intéressée prend contact avec lui et les deux parties se mettent d’accord sur les modalités du prêt. Le jour J, le propriétaire remet les clés à l’utilisateur qui, une fois son trajet accompli, revient lui remettre la voiture dans l’état où elle lui a été confiée.

– Le partage de voitures en libre service intégral (freefloating) : c’est de loin celui qui engendre le moins de contraintes. En effet, pour emprunter un véhicule il n’y a pas besoin de faire de réservation à l’avance ou de se rendre dans une station (pour aller chercher ou ramener le véhicule). La seule chose que l’usager doit faire est d’installer et d’utiliser une application mobile spécifique (celle de la société de location). Il pourra alors réserver le véhicule qui l’intéresse en temps réel, pour l’utiliser aussi longtemps qu’il le souhaite dans un périmètre préalablement défini.

– Le partage de véhicules en boucle dans les stations : c’est la forme de partage proposée par les grandes villes, telles que Strasbourg, Marseille, Nantes, Lille, Bordeaux, etc., qui mettent des stations de location à disposition de leurs usagers. Il faut toutefois savoir que ces stations, tout comme les véhicules qu’elles proposent, ne leur appartiennent pas. Elles sont la propriété exclusive de sociétés privées telles qu’Autlib ou Communauto/Mobizen, par exemple.

Pour pouvoir se servir d’un véhicule de la boucle, l’usager doit disposer d’une carte à puce spécifique (obtenue, au préalable, auprès de la société spécialisée) et l’insérer dans la borne prévue à cet effet. Il pourra alors entrer en possession du véhicule dont il a besoin et s’en servir comme bon lui semble jusqu’à sa restitution dans sa station d’origine ou l’une des stations appartenant à la boucle.

Quels sont les avantages de ce type de mobilité urbaine ?

Quel que soit le type de partage de véhicule choisi, il offre tout autant d’avantages aux propriétaires de véhicules qu’aux utilisateurs. Par ailleurs, c’est un geste écologique puisqu’il permet chaque année :

  • de limiter la quantité d’émissions de dioxyde de carbone (CO2)
  • de parer à la construction de milliers de voitures
  • de laisser la partie des places de stationnement urbaines auparavant occupées par les véhicules de particuliers libre et, par extension, de ne pas avoir à en construire d’autres
  • d’aider les usagers de la route à réduire leur empreinte carbone

Ce type de mobilité urbaine est très rentable pour les propriétaires des véhicules loués, qu’il s’agisse de particuliers, de professionnels ou de collectivités. En effet, les rentrées d’argent inhérentes leur permettent de financer une partie des coûts d’exploitation et d’entretien de leurs véhicules, mais aussi leurs frais d’assurance. Mais les utilisateurs, qui ne souhaitent pas investir dans l’achat d’un véhicule personnel ou qui n’ont pas les moyens de le faire, tirent également parti de ce type de prestation. Ils peuvent facilement se rendre là où ils ont envie, quand bon leur semble et sans avoir à dépendre de qui que ce soit. Notez enfin qu’il est courant de confondre covoiturage et partage de voitures alors qu’il s’agit de deux services différents. Pour rappel, le covoiturage consiste à réaliser un trajet commun, au même moment, à bord d’une seule voiture, tandis que le partage de véhicule permet aux utilisateurs d’utiliser le même véhicule séparément pour réaliser des trajets différents. Il s’agit donc bien de deux principes fondamentalement différents, bien qu’ils aient tous deux pour finalité d’économiser de l’argent tout en préservant l’environnement.


Déménagement : où louer un camion à Vénissieux ?
Libérez-vous de votre ancienne voiture : optez pour le rachat sans tracas

Plan du site